Passer au contenu

/ Département de psychologie

Je donne

Rechercher

Experts en : Attachement parent-enfant

Béliveau, Marie-Julie

BÉLIVEAU, Marie-Julie

Professeure agrégée

Mes travaux s'inscrivent sous la perspective du développement et de la psychopathologie développementale. Ils visent à identifier les facteurs précurseurs et de maintien des difficultés développementales, notamment l'apparition de troubles, ainsi que les facteurs favorisant une meilleure adaptation chez les enfants présentant des vulnérabilités développementales ainsi que leurs parents. 

Par mes travaux de recherche, je souhaite notamment contribuer à une meilleure identification précoce et compréhension des mécanismes sous-jacents au développement de la psychopathologie, aux troubles neurodéveloppementaux, plus spécifiquement les troubles développementaux du langage et de la coordination motrice, aux différentes comorbidités retrouvées parmi les populations cliniques ainsi qu'aux facteurs associés à une meilleure adaptation psychosociale des enfants. Je m'intéresse tout particulièrement à la cooccurrence élevée des troubles de développement, en particulier le trouble de langage, mais aussi le trouble de coordination motrice, chez les enfants qui consultent pour des problèmes émotionnels et comportementaux. Malgré qu'il soit désormais bien documenté que près du deux-tiers des enfants qui consultent pour des problématiques émotionnelles et comportementales présentent des difficultés significatives du langage et possiblement de la motricité, ces difficultés demeurent méconnues en clinique et ces coocurrence font l'objet de peu d'études, ce à quoi je tente de remédier. Je vise également à mieux décrire les enfants de la période préscolaire qui consultent en pédopsychiatrie afin de mieux connaître les caractéristiques spécifiques des populations clinique. Je m'intéresse également aux enjeux liées à la mesure auprès des jeunes enfants, que ce soit du développement cognitif ou affectif et de la relation parent-enfant, ainsi qu'à à l'interrelation entre ces différentes sphères dans le développement.

Un autre champ d'expertise plus spécifique concerne la relation parent-enfant. D'une part, je m'intéresse à l'importance de tenir compte de ces relations ainsi qu'à la perspective parentale dans le développement de l'enfant, en m'appuyant sur les connaissances provenant du champ de l'attachement. Je m'intéresse notamment à l'utilisation de mesures semi-projectives telles que le MacArthur Story Stem Battery et, auprès de l'adulte, de l'Adult Attachment Projective (George & West, 2012), de même que les interventions parent-enfant développées et appuyées empiriquement par la recherche. Enfin, mes recherches visent également à mieux documenter et intégrer la perspective parentale dans la compréhension de l'adaptation des enfants et leurs parents.

Lire plus…

Profil complet

Bernier, Annie

BERNIER, Annie

Professeure titulaire

Campés en psychologie du développement, les intérêts de recherche de notre équipe s’articulent autour de l’idée de liens réciproques entre les expériences sociales lors des premières années de vie et le développement social, neurocognitif et psychophysiologique de l’enfant. Nous nous intéressons notamment à mesurer soigneusement divers aspects des relations mère-enfant et père-enfant afin de comprendre en quoi celles-ci nous permettent de mieux comprendre le  développement des rythmes de sommeil, du cerveau, de la cognition, et l’ajustement socio-affectif chez des enfants de populations normatives.

Lire plus…

Profil complet

Daigneault, Isabelle

DAIGNEAULT, Isabelle

Professeure titulaire

Mes intérêts de recherche portent principalement sur l’agression sexuelle des enfants et des adolescents et je fais partie des chercheurs membres du Centre de recherche interdisciplinaire sur les problèmes conjugaux et les agressions sexuelles (CRIPCAS). Deux axes plus précis se dégagent de mes travaux. Le premier vise la compréhension de la variabilité des trajectoires de vie après une agression sexuelle durant l’enfance ou l’adolescence, notamment l’implication de processus tels que la résilience ou encore la psychothérapie dans le fonctionnement psychologique ultérieur. Le deuxième porte sur la prévention primaire, secondaire et tertiaire de l’agression sexuelle d’enfants et d’adolescents, notamment sur l’efficacité des interventions visant à réduire l’incidence de l’agression sexuelle chez les jeunes.

Je dirige le Laboratoire de recherche sur les trajectoires de santé et de résilience de jeunes agressés sexuellement : TRAJETS. TRAJETS s’intéresse à toutes les trajectoires de vie des jeune qui ont été exposés à la violence sexuelle durant l’enfance ou l’adolescence. Nous visons d’abord à documenter les conséquences de l’agression sexuelle sur la santé physique et mentale des jeunes. Ce faisant, nous étudions la manière dont l’agression sexuelle interagit avec différents contextes de vie pour entrainer des conséquences plus ou moins néfastes pour les jeunes et la manière dont ces conséquences évoluent à court, moyen et long termes.

Les facteurs de risques qui se superposent à l’agression sexuelle, comme la maltraitance ou la négligence, et les facteurs de protection qui peuvent coexister avec l’agression sexuelle, comme le soutien social, sont au cœur de nos études. Ces facteurs de risque et de protection nous permettent de mieux connaitre ce qui facilite ou entrave le développement des jeunes lorsqu’ils ont été agressés sexuellement.

Par nos études, nous souhaitons contribuer à forger les capacités de résilience des jeunes, de leurs familles et de leurs milieux de vie.

Lire plus…

Profil complet

Deneault, Audrey-Ann

DENEAULT, Audrey-Ann

Professeure adjointe

Je m'intéresse à la façon dont le contexte sociétal et environnemental actuel influence les individus et leur santé mentale. J'approche ces thèmes avec une vision ancrée dans les relations interpersonnelles, qui sont fondamentales pour notre bien-être tout au long de notre vie. Des relations soutenantes et bienveillantes avec autrui et avec nous-mêmes ont le potentiel de nous donner la force nécessaire pour faire face même aux situations les plus difficiles, jouant ainsi un rôle important pour soutenir notre santé mentale.

​Mes projets de recherche actuels abordent ces questions sous trois angles principaux :

1) Les relations familiales et leur rôle dans la socialisation en contexte : Nous vivons dans un contexte sociétal où la coopération et l'empathie sont plus importantes que jamais. Les relations familiales sont un site important de socialisation de ces compétences. Je m'intéresse donc à la façon dont différents membres de la famille peuvent encourager des comportements sociaux positifs, notamment par des comportements parentaux sensibles et une relation d'attachement sécurisante.

2) Les déterminants sociétaux et environnementaux qui façonnent le contexte familial : Notre vision de la famille implique souvent une vision traditionnelle d'une famille nucléaire, où la mère s'occupe de la majorité des soins et où le père est d'abord et avant tout le pourvoyeur. Pourtant, cette vision n'est pas représentative de la diversité et de la complexité des familles d'aujourd'hui. Ma recherche tente d'aller au-delà du statut quo, notamment en étudiant les pères comme agents actifs de socialisation dans la famille, et en tentant de comprendre les différents facteurs favorisant leur engagement au sein de la famille. Je cherche aussi de comprendre comment divers facteurs associés avec la nature de la configuration familiale (p.ex., familles homoparentales, familles polyamoureuses) influencent le fonctionnement familial. Finalement, je tente de comprendre comment des facteurs contextuels comme les lois façonnent ce qui est et ce qui n'est pas considéré comme une famille, et la façon dont ces lois influencent le fonctionnement des familles. Finalement, je m'intéresse 

3) Les changements climatiques et leur influence sur le bien-être et les relations : Nous vivons dans une ère où les changements climatiques deviennent malheureusement de plus en plus problématiques, et où nous ressentons davantages ses impacts. Il est difficile de faire abstraction de ce contexte lorsqu'on pense au fonctionnement des individus en société. Ma recherche actuelle porte sur les réactions émotionnelles face aux changements climatiques​​ (p.ex., émotions climatiques comme l'éco-anxiété) et à leur impact sur le bien-être des individus. Je m'intéresse également à la façon dont nos relations sociales peuvent jouer un rôle protecteur dans le contexte des changements climatiques.

Ma recherche s'appuie sur les forces de plusieurs méthodologies de recherche, y compris les sondages, les études observationnelles, les études qualitatives et les méta-analyses. Je collabore avec des chercheuses et chercheurs de multiples disciplines à travers le monde pour produire de la recherche ayant des applications concrètes. Je suis également dédiée au partage des résultats de recherche avec la communauté grâce à des efforts de diffusion des connaissances auprès de la communauté scientifique, des professionnelles et professionnels, des familles et du grand public.

Lire plus…

Profil complet

FORTIN, Andrée

Professeure honoraire

Les projets d'étude en cours sont reliés à la violence familiale et portent plus particulièrement sur les relations entre la violence faite aux femmes et celle faite aux enfants. Trois types d'études sont en cours. Le premier concerne les relations entre la justification de la violence familiale ou sa conception et l'expérience que l'on en a à titre de victimes ou d'agresseurs. Deux formes de violence sont retenues : la violence faite aux femmes et celle faite aux enfants. Une attention particulière est apportée à la violence de nature psychologique. Le second groupe d'études porte sur les enfants exposés à la violence conjugale. Enfin, le dernier type de recherches est lié à l'intervention auprès des enfants exposés à la violence conjugale.

Lire plus…

Profil complet

Laurin, Julie

LAURIN, Julie

Professeure agrégée

Dans le cadre d’une perspective motivationnelle (Théorie de l’autodétermination;  Deci & Ryan, 1980, 2000, 2010, 2014, 2017), Dre Laurin étudie le processus interpersonnel du développement familial et les influences situationnelles sur la santé individuelle et les relationnelles optimales.

Plus précisément, Dre Laurin s'intéresse aux influences systémiques du bien-être parental et du couple, ainsi qu’à la coparentalité. Ses travaux portent sur les effets dyadiques et bidirectionnels entre les couples/parents et les enfants. Son projet de recherche actuel examine de manière dyadique et longitudinale l’ajustement familial de familles primipares pendant et après la fin d’un congé parental (RQAP).

Lire plus…

Profil complet

Mageau, Geneviève

MAGEAU, Geneviève

Professeure titulaire

Mes recherches actuelles portent sur la définition, les déterminants et les conséquences du soutien à l'autonomie (Grolnick & Ryan, 1989; Mageau & Vallerand, 2003) dans les relations hiérarchiques et, plus particulièrement, dans les relations parent-enfant.

  • Le soutien à l’autonomie réfère au fait qu'une personne en position d'autorité (p.ex., un parent) considère l'autre (p.ex., l'enfant) comme une personne à part entière avec des besoins et des sentiments uniques et ayant droit au respect et à l'autodétermination (Deci & Ryan, 1985, 2000). 
  • Le soutien à l'autonomie est souvent opérationnalisé à l'aide des comportements suivants: (1) reconnaître les sentiments de l'autre, (2) expliquer les raisons derrière les demandes et les règlements et (3) offrir des opportunités de choix et de prise d'initiatives (Grolnick, Frodi, & Bridges, 1984; Koestner, Ryan, Bernieri, & Holt, 1984).

Je m'intéresse aussi aux autres dimensions interpersonnelles clés (c'est-à-dire l'affiliation et l'encadrement) et à la façon dont elles se combinent au soutien à l'autonomie afin de faciliter le fonctionnement optimal.

Finalement, je suis co-directrice du projet de recherche Nos Enfants, dont le but est d'évaluer les effets de l'atelier pour parents "How to talk so kids will listen & how to listen so kids will talk". Cet atelier enseigne aux parents comment offrir un encadrement clair et constant aux enfants, tout en soutenant leur autonomie et en maintenant une relation chaleureuse avec eux.

Lire plus…

Profil complet

Solomon Scherzer, Catherine Ruth

SOLOMON SCHERZER, Catherine Ruth

Professeure honoraire

Mes intérêts de recherche portent sur le développement de l'enfant jusqu'à l'adolescence dans le contexte des relations compliquées qui existent entre le tempérament et la condition de l'enfant, le(s) parent(s), les pratiques éducatives des parents et la culture. Les enfants de familles monoparentales et reconstituées ainsi que les enfants adoptés sont des intérêts particuliers. Quelques exemples des recherches en cours sont : l'étude exploratoire sur les pratiques éducatives et les attributions de parents adoptifs d'enfants âgés de deux à trois ans; l'adaptation émotionnelle et comportemantale de filles chinoises, âgées de 24 à 32 mois, adoptées par des familles québécoises; les liens entre les pratiques éducatives et le comportement des enfants; l'impact de la symptomalogie psychologique sur l'accord entre les mères et les pères concernant la description du comportement de leurs enfants; les facteurs personnels parentaux que prédisent leurs symptomalogies psychologiques; les facteurs personnels parentaux que prédisent leurs pratiques éducatives; l'attachement chez les enfants des autochtones.

Un autre domaine d'intérêt porte sur le maintien de relations satisfaisantes entre le traumatisé crânien et sa famille.

Lire plus…

Profil complet