Émilie Chamard

Doctorat en psychologie

Émilie s’intéresse aux modifications neurométaboliques et neuroanatomiques suivant une commotion cérébrale chez les athlètes féminines. Elle est encadrée dans sa thèse par la Dre Maryse Lassonde

Après un baccalauréat en psychologie, Émilie Chamard a choisi de poursuivre ses études au doctorat à l’Université de Montréal, seule université à offrir un programme accrédité en neuropsychologie clinique. « J’ai toujours été fascinée par l’interaction entre les différentes régions cérébrales ainsi que par les comportements humains. La neuropsychologie est justement la branche qui s’intéresse à ces différentes relations. » 

Sa thèse doctorale porte sur les modifications neurométaboliques et neuroanatomiques suivant une commotion cérébrale chez les athlètes féminines. Ce sujet jumelle sa passion pour le sport et ses inclinations pour la neuropsychologie. Elle-même athlète pour les Carabins, Émilie joue au soccer depuis son enfance. 

Elle est encadrée dans sa recherche par la Dre Maryse Lassonde, reconnue pour ses travaux sur les commotions cérébrales chez les athlètes. « Elle est la personne tout indiquée pour me superviser. Elle est d’ailleurs neuropsychologue pour l’équipe des Canadiens de Montréal, ce qui lui permet également de me guider au plan clinique avec la population composant ma thèse doctorale. » 

Récipiendaire de plusieurs bourses, athlète émérite et candidate au doctorat, Émilie Chamard est un bel exemple de réussite.